Quel lait acheter pour son bébé ?

Quel lait acheter pour son bébé

Allaiter demeure le meilleur moyen d’alimenter son bébé. Néanmoins, pour des raisons médicales, sociales ou personnelles, certaines mamans ne le font pas. Les laits maternisés peuvent fournir au bébé les nutriments et l’énergie nécessaires à son développement et à sa croissance. Ils constituent le meilleur substitut jusqu’à l’âge de 12 mois et l’alternative adéquate à un allaitement mixte. Il en existe plusieurs sur le marché et choisir le meilleur lait pour la santé des bébés demeure délicat. Sa qualité et son origine importent. Aussi, l’arrivée du lait maternisé bio a beaucoup influencé le choix des familles de par sa riche composition et son impact environnemental. Pourquoi donc le lait bio et quelle composition définit sa qualité?

Lait maternisé bio: la meilleure composition ?

Le lait infantile issu des protéines de lait de vache convient généralement aux nourrissons nés à terme, et dont les familles sont non allergiques au lait de vache. C’est la norme d’alimentation reconnue. Sa qualité repose sur sa capacité à se rapprocher de la composition du lait maternel. La teneur en protéines de ce lait est limité en moyenne à 35g/litre contre 10g/litre pour le lait maternel. De nos jours, le lait bio 1er âge de certaines marques arrive à n’en contenir que 12g/litre. Un lait maternisé ayant été débarrassé totalement des graisses animales au profit des graisses végétales est à favoriser. Il contient plus d’acides gras essentiels au bon développement du cerveau et de la vision du nourrisson. Les meilleures préparations pour nourrissons ont une teneur en minéraux, oligo-éléments et vitamines conforme à la règlementation. La présence de lactoferrine qui est la deuxième protéine du lait maternel, d’une combinaison de caséine et de lactosérum est également un critère de choix pertinent. Un lait en poudre bio avec une telle composition peut constituer le meilleur lait infantile bio. Ce type de lait notamment le lait de croissance bioest respectueux du cycle naturel et présente l’avantage de provenir d’animaux nourris à l’herbe, sans OGM, hormones ni antibiotiques et élevés dans des pâturages biodynamiques sans pesticides. En outre, le contenant du lait infantile bio est sans aluminium ajouté et sa membrane protectrice, sans bisphénol A ni phtalates.

Lait maternisé bio: un développement équilibré

Aliment diététique du bébé de 0 à 6 mois, le lait 1er age bio dont les protéines n’ont été que partiellement hydrolysées est avantageux. Ces dernières réduisent le risque d’allergie aux protéines entières du lait de vache. A partir de ses 6 mois, bébé aura un pic de croissance et, avec la diversification alimentaire, il demandera un lait de suite bio de qualité pour combler ses besoins nutritionnels croissants. Ce lait est riche en ferments lactiques naturels ayant l’avantage d’être anti-coliques et en maltodextrine épaississant le lait, limitant les régurgitations et ralentissant le transit. Un lait bébé bio supérieur assure le bon développement du système immunitaire par un apport important en fer et en vitamines D pour une meilleure croissance osseuse. A partir de 1 an, un lait de croissance bio de qualité devra pouvoir couvrir 75% des besoins quotidiens de l’enfant en fer et en huiles végétales bio.

Lait maternisé bio : adéquat pour les cas spécifiques.

Le lait maternisé bio met les bébés à l’abris des effets des substances chimiques. Pourtant, certains enfants peuvent également avoir des problèmes digestifs. Un lait de chèvre bio peut parfaitement substituer au lait de vache. Sa caséine est dix fois moins denses et ses protéines se digèrent mieux que ceux du lait de vache. Certaines préparations bio pour nourrissons répondent exactement aux besoins en vitamines, protéines, minéraux et acides gras essentiels des enfants ayant des problèmes d’allergies. La maltodextrine qu’elles contiennent remplacent la farine de riz. Enfin, les solutions végétales élaborées pour les enfants intolérants au lactose et au gluten sont de véritables innovations. Elles sont riches en ferments lactiques, spiruline et en nutriments naturels mais nécessitent tout de même les apports d’autres aliments complémentaires pour pallier aux risques neurologiques et d’anémie des bébés. La consultation au préalable d’un médecin sera alors indispensable.