Quand les parents déçoivent leurs enfants

On parle souvent des enfants qui déçoivent leurs parents. Cependant, lorsque les parents déçoivent leurs enfants, avec ou sans volonté, un voile plus invisible se dessine. Des aspects tels que le manque de respect, de soutien, d’attention ou de protection sont des conséquences silencieuses qui accompagnent souvent à l’âge adulte sous forme de blessures et d’échecs. On sait que l’éducation d’un enfant n’est pas une tâche facile. Il y a peu de cours et beaucoup de défis ; et aucun prix n’est décerné aux meilleurs parents, ni les pires avertissements. Les erreurs, tout comme les succès, restent imprégnés dans la vie des enfants, en silence et dans l’intimité du tissu familial. Plus tard, ces petits vont grandir et mûrir, en acceptant, pour le meilleur ou pour le pire, ce qu’ils ont vécu.

1. Comment et quand les parents déçoivent leurs enfants ?

En moyenne, de nombreux parents ont tendance à sous-estimer leur influence sur leurs enfants. L’impact de certains comportements, du langage utilisé ou même de la manière dont un parent traite les autres personnes en dehors du contexte familial est souvent négligé. Élever un enfant, c’est plus que lui offrir de la nourriture. Un enfant se nourrit également de ce qu’il voit, sent et ressent. Rien n’est laissé au hasard dans l’élevage et l’éducation, tout est élaboré et intégré dans son propre être sous forme de signe ou de poussée positive de croissance.

2. Quand les parents déçoivent leurs enfants

L’amour ne suffit pas toujours lorsqu’il s’agit de former une famille : il faut savoir aimer. Parfois, une immense affection conduit à une surprotection qui engourdit le développement émotionnel et personnel de l’enfant. À d’autres moments, cet amour, qui cherche toujours le meilleur pour le garçon ou la fille, dessine les contours d’une croissance marquée par des directives strictes, des ordres inflexibles et une éducation autoritaire. Les parents déçoivent leurs enfants de nombreuses façons, souvent sans le savoir, pour une raison très simple : ils ont une vision déformée et peu éducative de l’affection. L’amour intelligent des parents envers leurs enfants est celui qui favorise et stimule la croissance dans tous les sens, en particulier le sens émotionnel et psychologique : celui qui favorise l’autonomie et donne forme à une identité sûre et heureuse. Bien que les parents fassent de leur mieux, ce n’est souvent pas suffisant. Et ils ne le peuvent pas pour des raisons très différentes. Voyez voir certains d’entre eux.

– Parents immatures

Certains couples ont une personnalité clairement immature qui les empêche d’élever correctement leurs enfants. L’irresponsabilité, l’incohérence des modèles et des préceptes éducatifs, le manque d’habitudes et de stratégies pédagogiques génèrent des situations très complexes aux conséquences graves.

– Parents ayant des antécédents traumatisants

Certains parents doivent élever leurs enfants avec le fardeau d’un passé traumatisant. Parfois, encore accablée par le souvenir des mauvais traitements, de l’adversité ou de blessures non résolues et encore ouvertes. Tout cela compromet généralement la qualité de la croissance d’un enfant. Il est clair que tous les cas ne sont pas les mêmes, mais dans ces situations, des comportements extrêmes se produisent souvent. Certains parents sont incapables de digérer le fardeau de leur propre enfance traumatisante et projettent ce malaise sur leurs enfants. D’autres, cependant, toujours obsédés par cette ombre d’hier, ont tendance à être surprotecteurs.

– Des parents qui projettent sur leurs enfants

Rêves ratés, projets non réalisés, idées non réalisées, objectifs non atteints, ce puits de frustration trouve l’espoir avec l’arrivée d’un enfant. C’est alors que les parents commencent à poser les bases de leur projet : faire réaliser à l’enfant ce que son père ou sa mère n’a pas pu réaliser en son temps. Cette dynamique éducative nie complètement les besoins des petits, elle grossière tous leurs désirs, et même leur enfance et leur adolescence. C’est une autre façon pour les parents de décevoir leurs enfants.

– Les parents qui ne savent pas comment répondre aux besoins de leurs enfants

Les enfants viennent au monde avec leurs nuances, leurs personnalités, leurs particularités et leurs besoins. Savoir répondre à tout cela de la meilleure façon possible est sans doute le plus grand devoir de tout parent. Négliger ces besoins ou même y opposer son veto est une atteinte à l’intégrité des enfants. Parfois, le comportement rebelle, insolent ou provocateur d’un enfant cache des lacunes, des manques qui n’ont jamais été comblés et des lacunes que ces parents n’ont pas été capables de combler et de résoudre efficacement. Les déceptions sont des signes que nous portons tous sur nos épaules, d’une manière ou d’une autre. Parfois, ils nous pèsent et nous oppriment trop, c’est certain. Cependant, les erreurs commises par les parents, plus ou moins consciemment, n’ont aucune raison d’entraver ou de limiter la qualité de notre vie. Le pouvoir de leur pardonner ou non est entre nos mains, mais savoir laisser de côté le fardeau d’hier pour vivre le présent de la meilleure façon possible est sans aucun doute une obligation primordiale. Une autre chose et non moins importante est d’éviter que ces erreurs commises par les parents ne compromettent l’éducation de nos enfants. C’est à nous de tirer la leçon du passé pour construire le meilleur avenir possible.

Comment tomber enceinte d’une fille ?
Comment organiser un baptême ?