Le renforcement émotionnel dans l’enfance favorise le développement émotionnel

Le renforcement émotionnel à un âge précoce s’est avéré très important non seulement sur le plan émotionnel, mais aussi en ce qui concerne le développement du cerveau. L’environnement autour de l’enfant est crucial pour qu’il apprenne à utiliser les outils de régulation émotionnelle et à jouir d’une bonne santé émotionnelle.

Le soutien émotionnel crée un lien d’attachement stable entre l’enfant et ses éducateurs, ce qui garantit la satisfaction de ses besoins. Ce faisant, le lien émotionnel sera très intime. La stabilité et la sécurité du lien permettront à ses éducateurs de construire une relation d’attachement sans danger.

Afin de connaître les autres avantages d’un renforcement émotionnel correct, outre ceux qui sont évidents, plusieurs études ont été menées pour découvrir l’impact de cette attitude sur toutes les sphères de la vie. La santé mentale de l’enfant et la régulation de ses émotions sont toutes deux favorisées ; de plus, le renforcement émotionnel affecte le développement du cerveau.

Renforcement émotionnel dans l’enfance

À un âge précoce, l’enfant n’est pas capable de réguler ses états émotionnels de manière autonome. Le contact, tant physique qu’émotionnel, permet à l’enfant d’établir le calme dans les situations de besoin. Avec le temps, il apprend à réguler ses émotions par lui-même, sans ses éducateurs et ses parents, et développe les outils de l’équilibre émotionnel.

L’établissement de liens à un âge précoce a un impact direct sur l’organisation du cerveau. Il faut considérer que le développement d’un enfant affecte la biologie avec laquelle il naît, le contexte dans lequel il grandit et la capacité psychique et mentale qu’il développe. Grandir dans un environnement riche en stimuli extérieurs favorisera donc sa maturation cérébrale.

L’enfance est une période sensible au cours de laquelle se développent plusieurs aspects très importants qui auront un impact à long terme. À ce stade, les enfants commencent à établir des liens avec leur environnement et à recueillir de nouvelles informations ; leur cerveau est en plein développement. La neuroplasticité est à son apogée et le contexte déterminera la direction et la vitesse de ce développement.

Le développement de l’hippocampe et le renforcement émotionnel : une étude scientifique

Une étude a été menée pour déterminer l’impact à long terme du renforcement émotionnel sur le cerveau. À cette fin, certains enfants d’âge préscolaire, en compagnie de leur mère, ont été soumis à une situation de stress ; de ce fait, le développement émotionnel des enfants a été observé au fil du temps.

Pendant l’expérience, les enfants avaient un cadeau près d’eux pendant 8 minutes qu’ils ne pouvaient pas ouvrir, et pendant ce temps, on notait le comportement de renforcement des mères. Par la suite, trois scanners cérébraux ont été effectués sur les enfants jusqu’au début de l’adolescence.

L’hippocampe des enfants qui avaient reçu un renforcement émotionnel de leur mère avait augmenté en volume deux fois plus vite que celui des enfants qui avaient reçu moins de renforcement. Selon les experts, les résultats montrent que la trajectoire de la croissance de l’hippocampe est influencée par l’expérience du renforcement maternel à un âge précoce.

Principales conclusions de l’étude

Trois conclusions peuvent être tirées de cette étude. Premièrement, le renforcement émotionnel a un impact à long terme sur le volume de l’hippocampe. C’est une zone du cerveau responsable de l’exécution de fonctions liées aux émotions, à l’apprentissage et à la formation de la mémoire, il est donc également crucial pour le développement.

Il y a une période sensible pendant laquelle les niveaux élevés de renforcement émotionnel ont plus de poids pour le développement de l’hippocampe : ils sont plus remarquables et plus efficaces à l’âge préscolaire. Ce n’est pas seulement la quantité de soutien émotionnel que vous apportez à l’enfant qui compte, mais aussi le moment d’évolution dans lequel vous le faites.

Un développement sain du cerveau génère une santé émotionnelle plus forte. En ce sens, l’environnement est crucial, tant en termes d’apprentissage que de développement physique et émotionnel. Ce facteur n’enlève rien à la composante génétique, mais met en évidence le rôle fondamental de l’environnement de croissance dans le développement de l’architecture du cerveau. Une fenêtre que, pour le bien de nos enfants, que nous aimons tant, nous ne devrions jamais fermer.

Comment tomber enceinte d’une fille ?
Comment organiser un baptême ?