Quel eau minérale choisir pour l’alimentation des bébés ?

eau minérale

Les nouveau-nés possèdent une surface cutanée très importante qui est proportionnelle à leur poids. Généralement, les bébés perdent fortement plus d’eau par sudation et perspiration lorsque la température est élevée. Alors, dans leurs premiers mois de vie, il paraît que les apports recommandés en eau sont supérieurs à ceux des adultes et des grands enfants. Mais, il faut prendre en considération la composition minérale de cette eau.

Comment choisir une eau pour le biberon d’un nourrisson ?

Il s’avère que tous les types d’eau ne sont pas adéquats pour les nourrissons. En général, les parents utilisent l’eau afin de diluer le lait infantile pour préparer le biberon. Pourtant, il faut que celle-ci soit faiblement minéralisée. Les nouveau-nés sont susceptibles d’être vulnérables à certaines substances minérales. Au moment où les parents choisissent l’eau minérale en bouteille, ils doivent prendre en compte l’étiquette indiquant la teneur en résidus secs qui ne doit pas dépasser 500 mg/l. Les eaux appropriées ne doivent pas renfermer des nitrates ou des sels d’acide nitrique. Ces éléments sont dangereux pour l’organisme encore sensible du nourrisson. Comme l’eau du robinet contient des nitrates, il n’est pas recommandé de l’utiliser pour préparer l’alimentation d’un bébé moins de six mois. Par contre, ce type d’eau peut convenir parfaitement pour le biberon et la boisson d’un bambin à partir de l’âge de six mois, à condition que sa teneur en nitrate ne soit pas très importante. L’eau appropriée doit être faiblement minéralisée.        

Quelles eaux sont à éviter pour la préparation du biberon ?

Lorsqu’un nouveau-né se nourrit au lait infantile, l’eau constitue un élément indispensable à la préparation de son biberon. Dans tous les cas, l’eau du robinet qui s’équipe d’un filtre ou d’un adoucisseur n’est pas appropriée et ne doit jamais être utilisée pour bébé avant six mois. Cet appareil n’est pas capable de diminuer les problèmes de bactéries, de pesticides ou de nitrates bien qu’il est efficace pour le tartre. Il peut augmenter de manière considérable la quantité de sodium. Aussi, celui-ci peut éliminer une partie du magnésium et du calcium qui constituent les éléments importants pour l’organisme du bébé. Cela s’avère dangereux pour les nouveau-nés. Leurs reins ne sont pas encore assez performants pour assurer l’élimination d’une quantité de sel très importante. Dès lors, pour les eaux minérales, il n’est pas conseillé d’utiliser l’adoucisseur d’eau. Les eaux trop adoucies ne conviennent pas pour les bébés. Elles sont corrosives. Elles peuvent être chargées d’éléments métalliques qui sont susceptibles d’être nuisibles à la santé du nourrisson.

Comment choisir entre l’eau de source, l’eau du robinet et l’eau minérale ?

L’avantage important de l’eau minérale naturelle réside dans le fait qu’elle comporte une composition quasi invariable pour ce qui est de la quantité de ses oligoéléments ou de ses sels minéraux. Certaines eaux minérales comme l’eau de Thonon, Mont Roucous, Volvic et Evian par exemple comprennent une meilleure composition pour la santé du bébé. Elles se constituent de manière optimale d’une faible teneur en sels d’acide nitrique et en résidus secs. Pourtant, il est conseillé d’alterner entre eau de source et eau minérale pour éviter de trop solliciter les reins du nourrisson. Pour ce qui est de l’eau de source, celle-ci comporte une composition moins invariable. La plupart peuvent comprendre un taux de sels minéraux et de nitrates faible tandis que certaines sont plus minéralisées. Alors, l’eau de source peut présenter une minéralisation déséquilibrée. De même, l’eau minérale n’est pas synonyme d’une minéralisation importante. Pour utiliser les eaux de source, il faut vérifier leurs apports minéraux. Ensuite, il paraît que la qualité de l’eau du robinet n’est pas constante selon la situation géographique malgré le fait que celle-ci soit potable et que certaines normes cherchent à garantir sa composition. Il faut réduire au maximum l’utilisation de l’eau du robinet pour préparer l’alimentation du bébé avant l’âge de six mois pour éviter les problèmes de santé causés par l’ingestion de nitrates et de plomb en grande quantité. Quoique dorénavant, il semble que cette eau du robinet peut être adéquate. Il est important d’examiner sa qualité, sa dureté, le taux de sodium, de nitrates et de fluor.   

Quelques astuces pour sélectionner la meilleure eau pour l’alimentation du bébé

Une mention “convient pour la préparation des aliments des bébés” doit être vérifiée lorsque les parents choisissent l’eau minérale en bouteille. En plus, il est déconseillé de consommer une bouteille d’eau qui est déjà ouverte depuis plus de vingt-quatre heures étant donné que l’eau minérale ne résiste pas à la lumière et à la chaleur. Par la suite, l’eau trop minéralisée n’est pas très appropriée pour les nourrissons. Il faut la bannir si votre bébé est de manière occasionnelle constipé. Il est préférable d’opter pour les eaux minérales. Outre cela, il ne faut pas avoir tendance à modifier la préparation du biberon de bébé. La règle à suivre peut être une cuillère-mesure pour trente millilitres d’eau minérale. Cela peut être pratiqué pour les bébés constipés. Pour obtenir une prescription médicale ou pour solliciter des conseils avisés, il faut toujours demander des conseils au médecin spécialisé ou au pharmacien qualifié. Aussi, comme le goulot de la bouteille est réservé uniquement au nouveau-né, il faut éviter de l’utiliser pour les adultes afin de prévenir la transmission des microbes. Pour choisir et utiliser une meilleure eau adéquate pour les nourrissons, il existe quelques règles de base à prendre en compte. D’abord, les parents ne doivent utiliser que l’eau faiblement minéralisée. Ils ont besoin de vérifier son étiquette. Il est également possible d’utiliser l’eau du robinet si le bébé est âgé de plus de six mois. Puis, l’eau minérale doit être conservée à l’abri de la lumière et de la chaleur. Une bouteille d’eau ouverte plus de vingt-quatre heures ne doit plus être conservée ni utilisée.

Comment préparer un biberon en choisissant l’eau adéquate ?

L’eau de nourrisson doit respecter un certain nombre de critères qu’elle soit bue nature ou qu’elle serve à diluer son lait infantile. L’eau appropriée doit comporter une teneur en nitrates moins importante. Celle-ci ne doit pas excéder quinze milligrammes par litre. Ces sels d’acide nitrique sont nocifs avant l’âge de six mois, car le nouveau-né ne dispose pas encore d’un tube digestif mature. Les nitrates sont susceptibles de se convertir en nitrites et d’empêcher l’oxydation des organes lorsqu’ils se fixent sur l’hémoglobine des globules rouges. Puis, l’eau de bébé ne doit pas être trop minéralisée afin d’éviter de surcharger ses reins qui sont encore immatures. Celle-ci ne doit pas présenter trop de sulfates, de fluor et de sodium. Puisqu’une boisson très concentrée risque de fatiguer les reins et provoquer une diarrhée, il faut que le lait infantile soit dilué suivant les indications des fabricants. Aussi, une eau appropriée ne contient pas des polluants ou des microbes. Ainsi, une eau adéquate pour la préparation du biberon d’un bébé doit être faiblement minéralisée. Pour ce qui est de l’eau du robinet, il est nécessaire de se renseigner auprès de la mairie pour vérifier sa qualité et sa composition. En ce qui concerne l’eau en bouteille, il faut vérifier sur l’étiquette. Une mention “convient pour la préparation des aliments des bébés” doit être examinée au moment de choisir l’eau minérale en bouteille. Il est proscrit d’utiliser une bouteille d’eau qui est déjà ouverte depuis plus de vingt-quatre heures puisque l’eau minérale n’est pas résistante à la lumière et à la chaleur.