Puériculture : définition et métier

Puericulture

En dépit de ce que tout le monde peut le croire, le métier de puériculteur ne consiste pas qu’à changer les couches et donner à manger à l’enfant. En effet, il consiste à assurer le bien-être de l’enfant tout en favorisant son autonomie. Le professionnel aide également les parents à assurer le bon développement social et l’éveil de l’enfant.

En quoi consiste le métier ?

Dans un cadre général, la puériculture est un domaine qui touche spécialement la santé et le bien-être de l’enfant. En effet, le puériculteur aura comme mission l’encadrement du petit, l’attribution des soins d’hygiène et de santé comme langer, habiller, donner le bain, nourrir, mais aussi donner le biberon et les repas. Il devra aussi organiser les temps de repos et d’éveil de l’enfant tout en instaurant un climat serein et sûr pour ce dernier.

Outre les soins de base, le professionnel en puériculture administre également les médicaments prescrits et les traitements en cas de maladie. Par ailleurs, il réalise une mission pédagogique et éducative. Il apprend à l’enfant à s’intégrer à son environnement et à cohabiter avec autrui, mais aussi à développer sa propre autonomie.

Favoriser l’éveil de l’enfant et conseiller les parents

À titre pédagogique et éducatif, le professionnel en puériculture devra également aider l’enfant à élargir son environnement social. Il peut l’initier aux règles de vie et leur facilite l’intégration à la société. Grâce à la relation de confiance qu’il établit avec le petit, il pourra aussi détecter les éventuels problèmes de compréhension, de motricité, de langage ou de socialisation. Par la suite il pourra les relayer aux parents.

Le puériculteur est également chargé de favoriser l’éveil de l’enfant par des jeux ou des activités ludiques. Ces activités l’aideront à stimuler sa créativité, connaitre le monde qui l’entoure et à expérimenter les choses qui sont autour.

Les qualités et les diplômes à avoir

La pratique du métier de professionnel en puériculture doit répondre à des règles strictes puisqu’il est question du bien-être de l’enfant. Dans ce cas, il devra apprendre à connaitre et comprendre les besoins du petit. Il est également tenu d’appliquer les normes de sécurité, de santé et d’hygiène afin d’éviter les problèmes.

Le titre requis pour l’exercice de ce métier est le certificat de qualification de Puériculteur/trice (CQ7) qui peut s’obtenir après une formation durant 7 années secondaires professionnelles. La certification peut cependant être obtenue après 6 années de formation technique de qualification Aspirant(-e) en nursing. Dans ce cas, le professionnel pourra déjà exercer le métier d’auxiliaire de puériculture.